EST-IL VRAIMENT CONDAMNABLE POUR UN CHRÉTIEN DE FAIRE LA POLITIQUE ?

2
634

La réponse la plus courte que plusieurs donnent est « la politique est du diable », citant docilement William Branham. C’est fort bien de répéter les citations aux autres. Mais est-il juste de condamner celui qui aspire à se mêler dans les affaires politiques de son pays ?

Essayons d’examiner les deux côtés du médaille :

Premièrement, Dieu a utilisé des hommes politiques dans le passé, je doute fort qu’Il aie changé récemment. La liste est longue mais vous n’avez pas besoin de plus de 3 exemples. Il a utilisé deux politiciens avec Israël en Égypte, Joseph pour les faire entrer et Moïse pour les faire sortir.

Jacob et les 11 n’allaient pas survivre à la famine si Joseph n’était pas monté jusqu’à la tête  de la politique Égyptienne. Par un politicien Dieu sauva le peuple d’Israël. Ce même peuple ne pouvait pas être relâché par Pharaon si Moïse n’avait pas une place privilégiée dans la politique égyptienne. Vous direz que c’est Dieu qui l’a fait, ce qui est juste, mais il a usé de l’influence que Moise avait auprès de Pharaon; sinon, pourquoi avait-Il (Dieu) permis que Moïse montât à la tête de l’Égypte s’Il pouvait tout faire en remuant ne fût-ce que Son petit doigt ? Par un autre politicien Dieu libéra Israël.

Paul, le Révérend Apôtre, était politicien, mouillé dans le meurtre et la conspiration,  dans les affaires régionales aussi bien qu’ecclésiastiques. Et pourtant, c’est lui que Dieu a choisi. Bizarre, n’est-ce pas ?

Deuxièmement, la politique est un champs de corruption ouverte et d’égarement inévitable. Vous y entrez saint et vous y sortez totalement corrompu. La corruption a atteint un niveau tellement élevé qu’elle n’est plus secrète. Il est (quasiment) impossible de pointer un seul politicien qui n’est pas corrompu. Mais oserez-vous condamner la corruption dans le système politique comme si elle était différente de la corruption et la fraude qui existent dans le système ecclésiastique ?

Tout péché, commis dans la politique ou dans l’église, est ignoble. Aucun vice n’est ni plus ni moins laid que l’autre. Néanmoins, je n’aurais pas assez de courage pour condamner un citoyen qui décide de se lancer dans la politique pour changer ne fût-ce qu’un seul iota. Après tout, nous voulons tous le changement dans notre pays non? Nous prions pour ça non? Lorsque vous priez Dieu de faire quelque chose sur la situation du pays, vous vous attendez à quoi justement, qu’Il enverrai les ange pour enlever tous les politiciens corrompus au moment où vous fuyez dans un pays étranger et passez tout votre temps à prêchez aux autres ? La Parole nous a été envoyée pour que nous La vivions, pas pour qu’on en discute. Si tu ne veux pas changer quelque chose dans ton pays, ne te plains pas non plus.

Peut-être que nous avons besoin d’un autre Abraham Lincoln, ou un Martin Luther King, ou une Jeanne d’arc. Ils viendront d’où ? Puisque vous dites que  les politiciens sont corrompus et qu’un ecclésiastique ne peut pas se mêler dans la politique. C’est maintenant clair pourquoi vous ne recevez pas ce que vous demandez, c’est parce que vous ne savez pas ce que vous demandez. Vous ne voulez pas vous mêler de la politique de votre pays mais vous voulez que Dieu s’en mêle, vraiment ? Dieu a besoin de Moïse pour détruire Pharaon. Il a besoin de Abraham Lincoln pour plaider la cause de ceux qui sont marginalisé.

Ne lisez pas simplement les Écritures, sondez-Les !

© 2018 Gospelcross / Elie-Johnathan Kabamba

2 COMMENTS

  1. tres d’accord avec toi fr Jonathan,.. bien dit
    tres profond les quelques lignes,.. il ya d’autres citations pour ceux qui peuvent en vouloir.
    God bless you.

  2. L’essentiel c’est de demeurer dans la Parole où qu’on soit : on peut être Gouverneur de la ville et vivre pour Dieu comme tel, sans faire des compromis avec la Parole, mais être Diacre ou Pasteur dans l’église et vivre pour le diable, en faisant des compromis avec la Parole !
    Le seul conseil serait : soyez d’abord rempli du Saint-Esprit avant de vouloir exercer une fonction politique car alors vous êtes sûr que le Guide est avec vous. Dieu peut laisser Son enfant exercer une fonction politique dans un but donné et ne pas permettre à un autre de le faire. Ne jugeons pas précipitamment parce que Notre Dieu est Souverain. Mais s’il y a une écriture où Frère Branham dit qu’un chrétien ne peut pas exercer une fonction politique, nous dirons « Amen » et le débat serait clos.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

+ 49 = 58